Le système éducatif sénégalais encourage l’emploi par le salariat. Néanmoins, cette tendance semble évoluer ces dernières années. Malgré le nombre croissant de personnes souhaitant devenir freelance, peu d’entre elles franchissent le pas. Est-ce par peur de perdre un emploi stable ou par manque d’informations ? Voici quelques éléments de réponse pour démarrer votre activité de freelance au Sénégal.

Quelles sont vos motivations pour démarrer en freelance ?

Avant de se lancer tête baissée dans une aventure qui risque de tourner court, il est impératif de prendre le temps de s’interroger sur les raisons qui vous poussent à exercer le métier de freelance.

Il s’agit certes d’une aventure excitante, il n’en demeure pas moins vrai que vous serez confronté à des difficultés. Dans ces moments de doutes, seules vos motivations parviendront à vous faire surmonter les obstacles qui se présenteront.

Contrairement aux idées reçues, le métier de freelance ne comporte pas uniquement des avantages. Réfléchissez-y en amont.

S’orienter vers un secteur porteur

Le choix du secteur d’activité est important. Trois paramètres doivent être pris en considération : vos compétences, la rentabilité estimée de votre future activité et votre passion.

Il convient donc de prendre du recul pour analyser ses capacités professionnelles. Cette analyse permettant, en effet, d’identifier le secteur d’activité dans lequel vous apporterez une valeur ajoutée. Il est préférable de privilégier une activité qui ne comprend que peu d’experts.

Quel statut juridique privilégier ?

En lançant votre activité de freelance, vous devenez travailleur indépendant. Exercer une activité de freelance implique de créer son entreprise. En effet, le nom ainsi que l’identifiant (NINEA : numéro d’identification national des entreprises et des associations) de la société doivent être mentionnés sur chacune des factures émises.

Le statut d’ « entreprise individuelle » est intéressant à plus d’un titre. Le statut de freelance entraîne l’éligibilité aux différents régimes incitatifs instaurés au Sénégal. Ces derniers permettent de bénéficier d’avantages fiscaux, sociaux, douaniers et économiques.

Assurer sa promotion pour trouver des clients

Le moyen le plus efficace pour trouver de nouveaux clients consiste à prendre contact avec des personnes ayant connaissance de vos compétences professionnelles, ce n’est qu’en procédant ainsi que le cercle vertueux s’amorce.

Les premiers clients permettent, en effet, de se positionner en expert et d’asseoir sa crédibilité. Il s’avère donc essentiel d’obtenir des recommandations de leur part. Outre le cercle professionnel et le bouche à oreille, Internet constitue un excellent moyen de se faire connaître.

Pour présenter ses réalisations et échanger avec ses clients, la création d’un site web s’impose. En s’appuyant sur la rédaction d’un blog, le freelance peut se positionner comme référent sur un marché de niche spécifique. En apporter sa contribution sur les médias sociaux spécialisés, le freelance élargit son réseau personnel.

Construire et développer son réseau personnel contribue à l’évolution professionnelle du freelance. La participation à des séminaires ou soirées thématiques, tels que ceux organisés par Dakar Networking ou CTIC, permet de partager des expériences, de provoquer de nouvelles rencontres, etc. De plus, en échangeant avec des professionnels sur des sujets spécifiques à son activité, le freelance se fait connaître comme un professionnel ayant une expertise pointue. Il s’agit de la forme d’autopromotion la plus efficace !

Au même titre que n’importe quel professionnel, un travailleur indépendant se doit d’approfondir en permanence ses connaissances. Avant d’entamer la moindre démarche, il est essentiel d’évaluer sa capacité à travailler de manière autonomie tout en faisant preuve de polyvalence.

Source : www.afrikatech.com

Laisser un commentaire